La conquête du marché passe désormais par les réseaux sociaux. Le chemin inévitable pour affirmer votre présence. Le community manager (ou CM) est le professionnel qui va simplifier la gestion et le développement de votre activité via les médias sociaux. Vous pouvez le recruter, mais vous pouvez aussi externaliser en délégant à un prestataire extérieur.

Le community manager en interne

Ce qu’il faut savoir : les médias sociaux « tournent » 24 h/24 et 7jr/7. Il est obligatoire d’assurer les interactions et une relation clients en continue. Dans votre campagne de recrutement d’un community manager, évitez donc le stagiaire. Ce dernier fait encore preuve de manque d’expérience et d’indisponibilité. Après 3 ou 6 mois, qu’allez-vous faire après son départ ? De plus, il ne sera pas totalement autonome. Ainsi, vous aurez toujours à l’accompagner.

Outre la forte disponibilité, le community manager à engager doit aussi quelques compétences : techniques, juridiques, relationnelles, etc. Compétences techniques, car le CM doit maîtriser des outils de mesurer, évaluer et orienter la stratégie sur les médias sociaux. Compétences juridiques dans la maîtrise du cadre légal de la communication. Compétences relationnelles pour mieux interagir avec les fans, les followers, etc.

Évidemment, le community manager « parfait » est une perle rare. C’est pour cela que les grandes entreprises disposent d’une véritable équipe de community manager. D’ailleurs, c’est la solution pour les problèmes de compétence et de disponibilité. Pour former une équipe, il est conseillé d’engager des séniors et des juniors. Les séniors sont reconnus pour leurs expériences et les juniors pour leurs maitrises des codes de communications modernes.

>> A lire aussi : Combien coûte l’externalisation de la comptabilité ? 

L’externalisation du community management

De nombreuses sociétés proposent la gestion intégrale ou partielle de votre communauté en ligne. Certaines mettent même à votre disposition une équipe dédiée. Que vous souhaitiez être plus présents sur un seul média social ou sur plusieurs, c’est une solution idéale.

Voici quelques critères pour choisir le partenaire qui va assurer votre community management :

  1. Maîtrise des règles des médias sociaux et de leurs contextes.
  2. En parfaite adéquation avec la stratégie et la situation de l’entreprise cliente qui doit être au cœur de la démarche et des interactions.
  3. Avoir déjà quelques références, soit dans le community management et/ou le webmarketing.

Externaliser la gestion de communauté a ses limites par contre. Il est donc capital de garder une certaine autonomie. Ainsi, pour réussir une stratégie de communication et d’interactions sur les médias sociaux, il faut trouver le juste milieu entre un traitement en interne et un outsourcing.

Il est possible par exemple de faire une externalisation partielle. Vous pouvez rédiger les contenus à publier et confier la modération et la gestion des interactions à un prestataire. Si la collaboration porte ses fruits et le projet évolue, vous pouvez « lâcher » certaines tâches de création de contenu et faire monter la charge de travail de l’agence de community management.

Quoi qu’il en soit, gérer en interne ou externaliser le community management dépend de votre contexte professionnel. Il n’y a pas de solution préfabriquée. À chacun de s’adapter à la situation et à ses besoins spécifiques.

One thought on “Community management : réaliser en interne ou externaliser ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *